Bonne fête Québec !

24 juin, Saint-Jean-Baptiste, Fête nationale des Québécois…

Beaucoup de souvenirs d’enfance sont associés à ce moment, maintenant que je ne demeure plus au Québec depuis de nombreuses années. Le moment était toujours synonyme du début de l’été, puisque les classes se terminaient un peu avant, vers le 21 juin au primaire et au secondaire. Il y avait des célébrations dans les quartiers, avec de la musique (beaucoup de musique), des saucisses et des feux de joie (lorsque j’ai été scout, nous en avons même organisé un, mémorable, dans le quartier Christ-Roi où nous avons pratiquement craint pour le presbytère…). Lorsqu’on devient majeur, l’envie nous prend d’aller célébrer la fête à Québec, sur les célèbres Plaines d’Abraham, lieu de la première des défaites françaises de la Guerre de Sept ans qui menèrent à la perte de la Nouvelle-France.

Les connotations politiques n’ont jamais été absentes de cette fête. Identifiée d’abord comme la fête des Canadiens français et encadrée par l’Église catholique (voir une assez bonne description sous Wikipédia), elle est devenue fête des Québécois dans les années soixante avec l’affirmation nationaliste, puis « Fête nationale » avec l’arrivée du Parti québécois en 1976. C’était la grande époque des fêtes sur la montagne à Montréal et la création de Gens du pays par Gilles Vigneault. Encore aujourd’hui, même si la souveraineté du Québec n’est plus vraiment à l’ordre du jour, certains débats émergent de nouveau. Depuis 2009, un questionnement de plus en plus vif sur la pertinence d’entendre des chansons en anglais pendant les fêtes me semble assez significatif de l’évolution politique du Québec d’aujourd’hui.

Peu importe votre vision de la fédération canadienne, la société distincte québécoise ne mérite-t-elle pas d’être célébrée au moins une fois par année ? Bonne fête Québec !

Since the 19th century, French Canadians have celebrated their feast on June 24th, St John the Baptist Day. In the sixties, strong nationalist feelings in Quebec transformed it to celebrate Quebec people and, in 1977, the Parti québécois made it the Quebec National Holiday. This celebration has always been seen as a political statement. Even until today, it has not been possible for the few English groups to sing in their own language if they wanted to. Is this an expression of exclusion or a will to reaffirm the core of Quebec distinct society? Anyhow, every Quebecker – and people who like them – has reasons to celebrate tonight and tomorrow. Bonne fête Québec!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :