Les suites du débat

(For my English-speaking readers: an abstract in English is always provided at the end of a post in French). 

© Ex13 [CC-BY-SA-3.0]

Comme toutes les personnes intéressées par la politique française, j’ai regardé hier le débat entre les deux candidats au deuxième tour des élections présidentielles, François Hollande et Nicolas Sarkozy. Selon la presse ce matin, le premier sort légèrement avantagé à la suite de ce duel très agressif. Personnellement, Hollande m’a surpris : il avait l’air très sûr de lui alors que Sarkozy avait vraiment l’air de se débattre (ce qui est un peu normal en tant que président sortant). La presse a souvent mentionnéque les deux journalistes ne semblaient servir à rien, sauf faire respecter les temps de parole : vrai, mais il faut s’entendre. Ou bien le débat ne devient qu’une suite de questions-réponses (ce qui est généralement ennuyeux) ou bien il y a un vrai débat entre les candidats et les journalistes doivent alors être plus effacés. J’aurais tout de même aimé que les candidats répondent aux journalistes plutôt que de les ignorer complètement.

Et j’ai tout de même hurlé lorsque Hollande a coupé Sarkozy dans son discours de clôture. Il me semble que les règles auraient pu être plus strictes de ce côté.

J’ai évidemment eu un oeil sur Twitter en même temps (#debat). Je pense que c’est là où j’ai eu le plus grand enseignement. Un débat, c’est un débat. Il y a des règles, des conventions, la force de l’image… Mais j’ai vraiment été impressionné par le degré de cynisme des gens qui gazouillaient (237 000 tweets)… C’est extraordinaire, dans une démocratie, de pouvoir donner ainsi en temps réel son opinion, mais est-ce utile lorsque l’on ne fait que pour dénigrer les gens qui nous gouvernent ? Répéter ad nauseam que le débat nous ennuie ne fait pas avancer le débat. En trois heures, je crois que bien des sujets importants ont été discutés, en développant des points de vue parfois assez différents. Le débat était de haut niveau. Deux personnes ne peuvent, à elles seules, représenter toutes les nuances d’un pays. Les citoyens doivent toujours les leur rappeler, mais ridiculer continuellement le débat ne sert pas à grand chose.

Ajout: cela dit, l’humour est toujours permis. Voir l’analyse des Guignols.

Yesterday, François Hollande and Nicolas Sarkozy debated on TV during 3 hours. Generally, everything is so organized that no candidate « wins’. However, because Hollande is ahead in the polls, the press gave him the advantage and I agree. The elections will be next Sunday.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :