Les jeunes et l’action politique. Participation, contestation, résistance Sous la direction de Nicole Gallant et Stéphanie Garneau (Presses de l’Université Laval – Collection Regards sur la jeunesse du monde)

15 avril 2016

Clip 2016-04-15 à 15.09.50Clip 2016-04-15 à 14.58.43

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Clip 2016-04-15 à 15.12.53Lancement de livre et cocktail, Vendredi 15 avril 15h-18h

Conférence Entre jeunesse violente et jeunesse apathique. Sortir d’une vision étriquée de l’action politique des jeunes Stéphanie Garneau (Université d’Ottawa)

salle 1106, INRS-UCS, 385 rue Sherbrooke Est, Montréal H2X 1 E3 (métro Sherbrooke)
salle 2423, INRS 490, rue de la Couronne, Québec G1K 9A9


La participation civique et politique des jeunes en Europe : obstacles et facilitations (sous la direction de Michel Born)

6 avril 2016

participation des jeunesPrésentation : Tout le monde semble s’entendre pour reconnaître que la participation politique est en déclin et que les jeunes montrent peu d’enthousiasme, non seulement à l’idée d’aller voter, mais aussi à prendre une part active dans les partis politiques. Mais au-delà de cet apparent consensus on peut se demander, d’une part, si le constat est aussi clair pourtous les  pays d’Europe ou tous les groupes sociaux constituant « la jeunesse » et, d’autre part, quels sont les obstacles à un intérêt et une participation à la vie politique.

La recherche européenne PIDOP « Processes Influencing Democratic Ownership and Participation », fournit une occasion unique d’explorer les mécanismes, les obstacles et les facilitateurs de la participation civique et politique des jeunes.

Sommaire

  • La participation civique et politique des jeunes en Europe. Présentation [téléchargez l’introduction au format PDF]
 Michel Born
  • Le rôle de la discrimination et d’autres facteurs dans la participation politique des jeunes d’origine immigrée 
Dimitra Pachi
  • Enjeux de citoyenneté et de participation politique des jeunes à la croisée des rapports sociaux 
Claire Gavray
  • Sens de l’efficacité en tant que prérequis au maintien d’une participation civique et politique
 Sara Alfieri, Michel Born, Daniela Marzana
  • Le sentiment d’efficacité chez les jeunes peut-il faciliter le passage à l’action collective ?
 Zuzana Scott, Jan Šerek, & Petr Macek
  • L’impact de la participation dans des organisations religieuses : l’exemple des jeunes migrants d’origine turque en Allemagne
 Philipp Jugert, Peter Noack
  • Une stratégie de prévention de la radicalisation violente des jeunes
 Katrin Euer, Anke Van Vossole, Anne Groenen, Karel Van Bouchaute
  • Quelle action psycho-éducative contre la radicalisation violente chez les jeunes ? Dominique Helin, Fabienne Glowacz et Seyfi Kumlu
  • Voter à 16 ans : une idée pour contrer l’apolitisme des jeunes ? Bernard Fournier

Résumés : [accéder ici aux résumés des articles (français -anglais – espagnol)]

Commander


Journée citoyenne à Pont-à-Celles

19 mars 2016

imageDepuis janvier et jusqu’en juin prochain, j’ai été nommé membre du groupe de travail devant rédiger les référentiels (compétences terminales) relatifs au nouveau cours d’éducation à la philosophie et la citoyenneté. C’est un travail passionnant sur lequel je reviendrai. J’y rencontre aussi des gens engagés, conscients de la nécessité d’encourager le développement de la citoyenneté auprès des jeunes Belges.

Julie Monin (à gauche) avec des collègues

Julie Monin (à gauche) avec des collègues

Julie Monin, enseignante à l’Athénée royal de Pont-à-Celles, près de Charleroi, est l’une de celles-là. Elle et ses collègues organisent depuis plusieurs années une « Journée citoyenne » et elle m’a invité à observer cette journée aujourd’hui (18 mars). Je ne peux cacher mon enthousiasme face à cette initiative.
Comment s’est organisée cette journée ? En fait, les élèves de tout l’Athénée (12 à 18 ans) ont participé à des activités à la fois instructives et ludiques liées directement ou indirectement à la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Chaque élève a participé à trois ateliers, deux ateliers dits « de réflexion » et un atelier plus pratique et ludique. Chaque atelier était animé par des intervenants extérieurs et membres d’associations (Oxfam, Greenpeace, Amnesty International, Quinoa, Jeune et Citoyen…).

Un programme chargé !

Un programme chargé !

Personnellement, j’ai assisté à 3 ateliers : un dirigé par Greenpeace sur l’environnement, l’autre dirigé par la Coordination Nationale d’Action pour la Paix et la Démocratie (CNAPD) sur le terrorisme et le dernier sur « De l’injustice à la dignité » dirigé par ATD Quart Monde. Ce dernier utilisait particulièrement la méthode du jeu pour encourager les élèves à s’engager (12-14 ans).
Je retiens trois éléments de cette belle journée :

L'atelier de Greenpeace sur l'environnement

L’atelier de Greenpeace sur l’environnement

1. Les élèves ont été initiés de façon généralement novatrice à des problématiques politiques actuelles. Plus l’engagement de l’élève était direct au cours de l’atelier, plus la réflexion était manifeste (l’âge de l’élève, cependant, conditionne légèrement la réflexion lorsqu’il faut tenter de la traduire en logique politique).

L'atelier sur le terrorisme

L’atelier sur le terrorisme

2. Prendre une journée hors du cadre scolaire traditionnel socialise différemment ces jeunes (et les professeurs !). Plusieurs d’entre eux se souviendront de cette journée originale qui permet de créer un « esprit de groupe ».

L'atelier sur les injustices et la dignité (bien que l'élève soit désavantagé par rapport à une autre qui peut faire son dessin sur une table (hors photo), un observateur lui donne des feutres pour l'aider.

L’atelier sur les injustices et la dignité (bien que l’élève soit désavantagé par rapport à une autre qui peut faire son dessin sur une table (hors photo), un observateur lui donne des feutres pour l’aider.

3. La réalisation de cette journée serait impossible sans le dévouement de l’équipe de profs (souvent trop petite), et finalement de tous les collègues. Dès que j’ai vu arriver tous ces intervenants extérieurs, j’ai réalisé l’effort de coordination que demandait une telle journée. J’observais aussi en pratique cette idée que je développe depuis mon mémoire de maîtrise : l’apprentissage à la politique et à l’engagement doit se faire dans un dialogue, dans l’interaction entre les générations. C’est d’abord grâce à l’engagement de ces professeurs et de ces participants dans les associations que sera assurée l’éducation civique et citoyenne des jeunes d’aujourd’hui. Merci !

La journée s'est terminée avec un peu de danse !

La journée s’est terminée avec un peu de danse !


Bonne année / Happy New Year 2016

28 janvier 2016

image

Si l’année 2015 fut socialement et politiquement difficile, on ne peut qu’espérer une bonne année 2016 ! Quant à moi, parmi les résolutions que j’ai prises, je compte bien respecter celle d’écrire plus de blogues en 2016. Par rapport à 2015, ce ne sera pas difficile ! À bientôt !

If 2015 was socially and politically difficult, one can only hope a better year in 2016! As for me, among the resolutions I have taken, I wish to write more blogs in 2016. Considering what I wrote in 2015, it will be easy! Talk to you soon!


Les Négociales

25 février 2015
La finale belge francophone des Négociales au Campus 2000 de la HÉPL

La finale belge francophone des Négociales au Campus 2000 de la HÉPL

J’ai eu la chance de participer à une chouette – et intensive ! – expérience à la Haute école de la province de Liège hier soir, les Négociales. Le nom peut paraître barbare (mon correcteur orthographique le corrige tout le temps !), mais il est à l’image de ce concours original de négociation commerciale. Né en 1989 en France, il en est à sa troisième édition chez nous. Grâce à une série de “jeux de rôle”, les étudiants sont placés dans la peau d’un commercial dans une situation de négociation réelle, un “sketch de mise en situation”. J’adore ce type de formation pédagogique, mais comme il s’agit d’un concours – et qu’il doit y avoir des gagnants sur les 170 participants qui sont venus de la Fédération Wallonie-Bruxelles -, il devait y avoir des jurys et j’ai fait partie de l’un d’entre eux. La tâche était difficile ! 25 candidats ont été sélectionnés pour se rendre à la grande finale à Épinal en France à la fin mars. Quant à la finale de la soirée, elle a été retransmise sur Télé Liège. Petit cocorico : c’est la HÉPL qui a été choisie pour organiser à l’avenir le concours à l’échelon de la Fédération Wallonie-Bruxelles. De belles expériences en perspectives pour nos jeunes !


The EU’s challenges in a context of crisis

21 janvier 2015

Do you feel to visit the European Institutions and study at the same time this summer? ScPo Summer School Plaq2Welcome to the Sciences Po Lille’s Summer School!!

When? 6 July 2015 – 17 July 2015 * Duration? 2 weeks * Credits? 6 ECTS * Fee? EUR 1900

Target group

Sciences Po’s Summer School is open to International students from around the world, students from Partner Universities and Sciences Po Lille students.

Eligible for the Summer School:
Student Currently enrolled in an accredited college/university
• 1. Undergraduate : mandatory “European Affairs background”
• 2. Postgraduate : GPA 2.5 or above
• 3. Selection of partner’s University
Science Po Lille partner universities’ International Offices are asked to nominate their students via email to summerschool@sciencespo-lille.eu from February 2 to April 6, 2015.

Course aim

The program will be an opportunity for students to attend courses dealing with institutional, economical as well as diplomatic issues/questions. International academics will propose modules (taught in English) covering a large range of current EU challenges. Courses consist of classroom sessions held on each weekday except on the field trip to Brussels on July 14, 2015. Local cultural visits, various social events will be offered to the students as well as conferences, a visit of Lille, a study trip to Brussels and the EU institutions. Classes are held from Monday 6 to Friday 17 July 2015 inclusive with morning (core module) and afternoon (option) sessions. Participants may choose between two courses of specialty. Mornings will be dedicated to EU affairs orientated and the afternoons will be dedicated to Diplomacy or Political Economy orientated.

The course I will teach

• What do we know about the values of the Europeans today?
The European Union is a very complex political structure unifying a large range of cultures, from the North to the South, from the West to the East. Few citizens are sharing exclusively a European identity, even though European citizens enjoy largely the benefits of the Union (common currency, freedom of movement, peace…). The diversity of such a large union justifies the various studies held on social and political values of the European citizens. What do we learn from those studies? Is it possible to synthesize this information and to draw a specific knowledge? Recent books, surveys like the European Values Study will guide us during this week in the elaboration of a diverse image of the values share by “the” Europeans beyond regional or generational cleavages.


Political and Civic Engagement – Multidisciplinary perspectives

15 janvier 2015

9780415704687A new book edited by Martyn Barrett and Bruna Zani, Routledge – 2015 – 562 pages

Based upon a three-year multi-disciplinary international research project, Political and Civic Participation examines the interplay of factors affecting civic and political engagement and participation across different generations, nations and ethnic groups, and the shifting variety of forms that participation can take.

The book draws upon an extensive body of data to answer the following key questions:

Why do many citizens fail to vote in elections?
Why are young people turning increasingly to street demonstrations, charitable activities, consumer activism and social media to express their political and civic views?
What are the barriers which hinder political participation by women, ethnic minorities and migrants?
How can greater levels of engagement with public issues be encouraged among all citizens?
Together, the chapters in this volume provide a comprehensive overview of current understandings of the factors and processes which influence citizens’ patterns of political and civic engagement. They also present a set of evidence-based recommendations for policy, practice and intervention that can be used by political and civil society actors to enhance levels of engagement, particularly among youth, women, ethnic minorities and migrants.

Political and Civic Participation provides an invaluable resource for all those who are concerned with citizens’ levels of engagement, including: researchers and academics across the social sciences; politicians and political institutions; media professionals; educational professionals and schools; youth workers and education NGOs; and leaders of ethnic minority and migrant organizations and communities.

See all the contributors, including Claire Gavray, Michel Born, and myself!